Information presse

Vacances de Carnaval 2022
 
Des vacances chargées ! 
 
Normalement chaque année, la semaine de vacances du carnaval est la première période de pointe de l’année pour l’assistance médicale à l’étranger.
 
Cependant, personne ne s’étonnera que la pandémie, les mesures et restrictions aient eu un impact majeur sur le nombre de dossiers au cours des dernières années.
 
Depuis les vacances d’été 2021, le nombre de dossiers a recommencé à augmenter. Cela est évidemment lié à la campagne de vaccination et aux changements apportés aux conseils des voyageurs.
 
À la fin du mois d’août 2021, Mutas a de nouveau traité, en 2019, environ 90 % du nombre de dossier. Et pendant les vacances de Carnaval 2022, la reprise est complète. Jusqu’au jeudi 03/03/2022, Mutas traitait déjà 898 dossiers d’assistance médicale à l’étranger. Ce nombre est comparable aux vacances typiques post pandémie. Ce nombre atteindra environ 1.300 dossiers d’ici dimanche.
 
Ces dossiers concernent à la fois des problèmes médicaux simples ou complexes. De nombreux dossiers concernent des accidents de sports d’hiver avec des blessures typiques : contusions et blessures des ligaments, fractures et entorses de la jambe et la cheville, du bras et du poignet, ...
Les problèmes les plus légers, consultations d’un médecin etc. ne sont pas traités par Mutas. Le patient se fait traiter par un médecin et/ou fait appel à des institutions de soins ambulatoires sur place et se fait rembourser par après par sa mutualité.
 
Quelques conclusions générales sur la base de nos dossiers :

  • Environ 75 % des voyageurs préfèrent des vacances d’hiver. Ce pourcentage est plus élevé que pendant les vacances avant la pandémie.
  • Destinations populaires pendant les vacances de Carnaval 2022 : Destinations ensoleillés : l’Espagne, Tenerife, le Portugal et la Turquie ; Destinations sport d’hiver : L’Autriche, la France et l’Italie.
  • 100 rapatriements médicaux pendant la semaine de Carnaval : En fin de semaine Mutas aura organisé une centaine de rapatriements médicaux dont 60 liés directement à des accidents de sport d’hiver. Rapatriements en ambulance (en majorité en provenance des stations de sport d’hiver populaires) ou en avion (destinations plus éloignés en Espagne, le Portugal, la Turquie etc.).
  • En Autriche, la combinaison des patients atteints de la COVID-19 et un nombre élevé d’accidents de ski entraînent une pénurie de places dans les hôpitaux. Les médecins autrichiens demandent donc, si cela est médicalement justifié, de ramener les patients immédiatement et de les traiter en Belgique. Bien sûr, cela se fait en étroite consultation avec les médecins et les chargés d’assistance de Mutas.


 

Information supplémentaire ?
Pour toute information supplémentaire, vous pouvez contacter :
 
Tom Lenie       tom.lenie@mutas.be         0476/29 01 26

 

gerealiseerd door Kubis